Monde 2 Merde

Aller au contenu | Aller au menu | Aller à la recherche

mardi 28 juin 2005

Geocaching 2 merde

Ce dimanche, il a fait beau. Enfin beau après un bel orage tout de même. Nous avions prévu d'aller faire notre premier géocaching (le 4e pour nos accompagnateurs). Voilà, tout le monde est dans la voiture, GPS en route, climatisation à fond.

Notre choix s'est porté sur une géocache facile. C’était notre premier et nos acolytes n'en ayant jamais trouvé un seul, nous avons choisi une difficulté de 1,5 étoile sur une échelle en comportant 5. De plus il n'est pas franchement très loin de notre domicile. A nous la butte Montmartre, le Sacré Coeur et son quartier si animé.

Nous avions au préalable repéré un parking non loin de la basilique et de son funiculaire. Adresse rentrée dans le GPS. Peu de temps après avoir parcouru le périphérique, l'avenue de Clichy, longé les Sex Shops de Pigalle, le navigateur nous dit : "Vous êtes arrivés !" .
Mais de parking nous ne voyons point. Nous avons parcouru les petites rues escarpées, au dénivelé important qui mènent sur la butte pour au final trouver une petite place dans une rue fort sympathique.

Une fois garé, avec l'art et la manière, nous nous mettons en route à pieds et poussette vers le petit funiculaire. Quelques minutes de queue. Une ascension sans effort mais étouffante du fait de la forte population dans la cabine. Nous voici arrivés. Vite nous nous mettons en quête d'un petit troquet afin de faire goûter le charmant bambin (enfant de nos compagnons de voyage et qui est aussi mon neveu) et aussi histoire de s'en jeter un dans le gosier.

Notre forfait accompli nous voilà en quête de la synchronisation de nos GPS. Tâche quelque peu difficile dans ces rues étroites et peu dégagées. Une fois la synchronisation faite, nous suivons la flèche qu'ils nous indiquent. C'est super le géocaching, trop facile. Les doigts dans le nez. Nous arrivons au parc comme décrit sur la page. Nous tentons d'interpréter les indices : "Magnétique" et " Entre une vigne et un mur avec une grille en métal au dessus" (Traduction par mes soins ;) ).

Nous avons retourné le parc. Fouillé tous les recoins de la vigne grimpante. Cherché sur tous les morceaux de métal un objet aussi gros qu'une boîte d'allumette et magnétique. Rien à faire. Je pense que nous avons inspecté l'endroit pendant une bonne heure. Et nous étions quatre. En désespoir de cause, nous sommes repartis. Déçus, vexés, penauds. Nous avons fait un petit tour du côté de la place du Tertre histoire de faire un peu de tourisme.

Retour au bercail, avec un peu de bouchons, et un méchant bug sur mon GPS. Heureusement que nous en avions deux. En même temps le chemin du retour n'était pas si compliqué à trouver 8/


Cliquez sur l'image pour voir un petit film du parc où se trouve la cache.

mercredi 22 juin 2005

Google Bombing 2 merde

En faisant une recherche simple et efficace sur Google nous avons le plaisir de découvrir des petites surprises : Google Bombing

Le premier lien est des plus intéressant (faites passer) : >ICI< 8)

vendredi 17 juin 2005

Réfrigérateur 2 merde

Je vous sens trépigner d'impatience quand à la suite de cette histoire, je lis dans vos esprits (rappelez-vous j'ai un don) les questions les plus folles : "Mais qu'est-il advenu de la Glace aux marrons de l'Ardèche ?", "Quelle marque de réfrigérateur va-t-il choisir ?", "Congélateur en haut ou en bas ?", "Fromage ou dessert ?".

Suite à la mort prématurée de mon congélateur donc (RIP), je décide d'aller acheter un combiné qui remplacera en même temps de réfrigérateur. L’actuel ayant à peu près le même âge que son compatriote, il m’est apparu prudent de le remplacer aussi. Et puis il faut dire que c'est plus pratique et plus esthétique que ces deux gros machins superposés dans la cuisine.

Bref épisode chez Darty, où je passe une bonne heure à comparer capacité des parties respectives réfrigérateur et congélateur, consommation d'énergie, marques et aussi prix. Une fois l'alchimie la plus proche de mes critères trouvée il ne reste plus qu'à payer. Rendez-vous est pris pour le vendredi suivant.

Mon esprit civique me pousse à dégivrer à son tour mon réfrigérateur. La glace obstrue le freezer où je peux à peine ranger mon pot de crème glacée rescapé. Toute cette prise de tête afin que les livreurs n'aient pas une piscine dans leur camion au bout de quelques heures en ces fortes chaleurs. Bien mal m'en a pris.

C’est avec enthousiasme que je commence à migrer les choses périssables et les boissons fraîches dans le congélateur hors service. Il y règne une douce fraîcheur suivant l'endroit choisi. Environ 7°C en bas et 0°C en haut, et encore moins sur le conduit de froid car il y a déjà deux centimètres de glace agrippée dessus (souvenez vous l’épisode précédent).

Après une petite heure de patience, je m'arme de mes plus beaux outils dégivreurs. A savoir un marteau et un tournevis plat. Je titille l’épais givre au niveau des parois du freezer. Et ce fut, non sans fierté, que je commence à retirer des morceaux de glace énormes. La partie intérieure du freezer fut dégivrée en quelques minutes. Ma complaisance est de courte durée. L’extérieur du freezer, partie non visible, est couverte elle aussi de glace. Plusieurs fois dans la soirée j’allais buriner ce qu'il restait d’eau gelée. J'en retire cinq pleines bassines. Un vrai travail de fourmi. Il faudra attendre le lendemain matin pour que tout ait complètement disparu de ce foutu réfrigérateur.

Et là, ce fut le moment de le rebrancher.

Et bien il n'est jamais reparti. La lumière douceâtre de son ampoule reste le seul témoin qu'il fut un jour en état de fonctionner.

vendredi 10 juin 2005

Imagination 2 merde

L'imagination a de faible qu'elle est souvent en deça de la réalité

mercredi 8 juin 2005

Congélateur 2 merde

Il y a des jours comme ça où l’on se lève plein d'entrain et de ferveur. Des jours comme ça où l’on sent que l'on va refaire le monde. Des jours où l’on croit tout comprendre à la politique. Des jours où plus rien n'a de secret pour vous. Des jours où vous avez l'impression qu'un don de clairvoyance s'est développé dans la nuit.

Toute cette intro pour dire que ce jour là, un vendredi, je me suis levé avec la ferme intention d'aller faire des courses le soir en rentrant de mon travail de fainéant. Et c'est cette idée qui m'est restée toute la journée. Le sourire au coin des lèvres avec cette satisfaction d'aller claquer mes deniers durement extorqués à ma société dans quelques articles qui m'auraient permis de me sustenter.

J'en viens aux faits. Le soir, donc, sortant de ma grotte qui me sert de bureau, je me dirige vers mon magasin Carrefour préféré. Celui qui est à 2 kilomètres de chez moi. Et oui, car j'en ai un à 500 mètres mais il est trop près, ce serait trop simple. J'y fais mes emplettes. Un peu de salade, une jolie barquette de 5 entrecôtes en promo, un peu de bière, un petit rosé de Pierrefeu .
Et là, je passe devant le rayon glaces.

Ce vendredi-là, a été particulièrement chaud. Les températures ont fleurté avec les 30°C. Et j'avais terriblement envie de glaces. Le rayon n'était pas encore trop dévasté malgré l'heure tardive de ma venue. Je jetais donc mon dévolu sur un pot de 1L de glace italienne, vanille au coulis de chocolat, et un pot de glace aux marrons de l'Ardèche.

Je me décide donc à rentrer (fichtre que mon récit est long). Et pour faire court, je commence à ranger mes glaces dans mon congélateur.
Et là que vois-je... Du sang !! Oui. Plein le congélo. Il était, vous l'aurez deviné, en panne. Il faisait allègrement 10°C dans le congélateur, le sang de la viande avait coulé partout. La soupe congelée était redevenue liquide, ça sentait le persil frais, les légumes nageaient dans leur jus. La glace à la mangue du Burkina Fasso de belle maman était immangeable. On aurait dit les Ardennes un certain hiver 1944.

Qu'allaient devenir mes glaces ? Je me décidais à vider le congélateur. Deux sacs de bouffe molle et tiède. Je priais pour ne pas rencontrer de voisins lorsque je suis descendu au local poubelles. Ils auraient pu penser que j'avais découpé ma femme en petits morceaux pour m'en débarrasser. Deux bassines de glace (celle collée aux parois) plus tard mon congélateur était propre. Mes crèmes glacées m'attendaient dans le freezer du réfrigérateur, mais comme je savais que leur impatience à se liquéfier était très forte je me suis empifré le pot de glace Italienne en une seule fois.
Demain je vais m’acheter un combiné réfrigérateur congélateur. Pourvu que ma glace aux marrons tienne le coup ! :/

To be continued...

dimanche 5 juin 2005

Clébarts 2 merde



Petite image pittoresque de notre périple ce week-end.
La scène se situe entre l'église et les Prud'Hommes. Etonnant non ?
Image garantie sans retouche ni trucage.


o_O

jeudi 2 juin 2005

Constitution 2 Merde

Les Hollandais ont voté.

Les Hollandais ont dit "non" à 61,6 % pour 62,8 % de participation.

La Hollande fait partie des premiers pays fondateurs de l'Europe et sa réponse, qui n'est que consultative, en dit long sur le malaise que ce texte inspire. Deci delà, les grands quotidiens "enterrent" le projet de traité constitutionnel mais il faut aller plus loin. Il ne faut pas forcément lire dans ces "non" une seule et même raison, car elles sont multiples. Certains y voient un "non" contre les dix dernières entrées, d'autres un refus de voir un jour la Turquie, d’autres encore pensent à une sanction envers le gouvernement (ils ont appris ça en instruction civique au collège et le régurgitent tel quel). Je pense que la majorité des opposants à cette constitution dit simplement "non" au texte tel qu'il est présenté. C'est un "non" qui dit "oui" à l'Europe. Mais une Europe sociale, une Europe égalitaire, et non une Europe dirigée comme un grand groupe coté en bourse.

Pourquoi lorsqu'il est consulté, le peuple, est à l'opposé de ses dirigeants lorsqu'on lui demande s'il est pour ce traité constitutionnel Européen ? En France le parlement aurait adopté ce texte à quasi 90% si l'on prend les penchants politiques de chacun. Il en va de même pour la Hollande. Les seuls pays qui aient ratifié le traité n'ont pas consulté leurs électeurs, en dehors de l'espagne qui a consulté ses électeurs avant de le faire ratifier par l'assemblée et le sénat. C'est une Europe à deux vitesses qui se construit, le peuple ne s'y est pas trompé. Et pour ceux qui pensent que les électeurs ont voté pour un texte qu’ils ne comprennent pas je réponds que ces électeurs ont voté contre un texte qui ne les comprend pas.

Les prochains à s'exprimer par référendum : Le Luxembourg (10 juillet 2005), le Danemark (27 septembre 2005), le Portugal (octobre 2005), la république Tchèque (juin 2006).

Les prochains à ratifier ou non par voie parlementaire : Chypre (30 juin), Estonie (avant la fin août), Suède (décembre 2005), Finlande (fin 2005-début 2006), et Malte (juillet 2005).

Alors oublions ces arguments qui avancent que la France est maintenant isolée que le processus est gelé. Il faut écouter le peuple et construire une Europe pour lui, avec lui. C’est grâce à lui, à sa force de travail, à sa volonté propre qu’elle s’épanouira.

Je suis une fois de plus fier d’être de ceux qui ont lancé ce mouvement contestataire anti-ultralibéralisme. Autant que j’ai pu être fier d’être Français lorsque notre gouvernement s’est opposé à une intervention en Irak.

mercredi 1 juin 2005

Passion 2 Merde

Le secret de plaire dans les conversations est de ne pas trop expliquer les choses, les dire à demi, et les laisser un peu deviner; c'est une marque de la bonne opinion qu'on a des autres, et rien ne flatte tant leur amour-propre.

Les maximes générales sont surtout bonnes contre les peines et les erreurs du voisin. Mais contre une fureur d'amour trompé ou d'ambition, ou d'envie, que pourrait une maxime? Autant vaudrait, contre la fièvre, lire l'ordonnance du médecin.

Ah! Je l'ai trop aimé pour ne le point haïr!
[ Andromaque, II, 1, Hermione ]